Skip to content

Claude Lelouch, Réalisateur

1 mars 2010

Invité exceptionnel du Gala de la Chambre de commerce et d’industrie franco-coréenne le 12 décembre 2009, le réalisateur du célèbre film « Un homme et une femme« , Claude Lelouch, revient pour Corée Affaires sur cet événement, sur sa visite à Séoul et sur son prochain film…

Claude Lelouch

Que retenez-vous du Gala de la Chambre de commerce et d’industrie franco-coréenne qui a recréé Deauville au cœur de Séoul ?
Ce fut un gala très chaleureux. On sentait les invités curieux de la Normandie et de Deauville. J’ai été très impressionné de pouvoir me retrouver à « Deauville » après avoir quitté la France et volé douze heures jusqu’en Corée du Sud. Le décor était vraiment fantastique. J’ai également eu beaucoup de surprises. Je m’y attendais un peu mais cela m’a fait très plaisir. J’ai été particulièrement heureux de retrouver Christian Gaubert et Karine Michel.

Un mot sur la chanson qu’ils vous ont spécialement composé pour le Gala ?
C’était la surprise du Chef. C’était vraiment une très belle surprise, d’autant plus qu’elle demande beaucoup de travail. Une surprise qui venait de très loin, avec beaucoup d’amour dans la démarche. Cela m’a beaucoup touché. Les surprises, tout ce qui n’est pas annoncé, c’est ce que j’aime le plus. Ils ont composé une belle chanson en mon honneur.

Lire la suite…

Une société vieillissante

1 mars 2010

Actuellement en réflexion active sur la mise en place d’un « second grand plan pour le challenge démographique coréen » au sein du ministère de la santé, du bien-être et des affaires familiales, Kang Min-Kyu, directeur de la politique sur le vieillissement de la société, Ministère de la Santé, du bien-être et des affaires familiales, a accepté de recevoir Corée Affaires au ministère pour partager la réflexion du gouvernement sur ce sujet.

Comment sera la société coréenne en 2020 ?
La société ne sera pas si différente d’aujourd’hui. Les questions sur l’état de la société portent davantage sur 2050. La Corée est l’un des plus mauvais élève dans le monde en termes de démographie. D’après nos estimations, la population active (15 à 64 ans) devrait commencer à diminuer à partir de 2015. Cette diminution s’accentuera en 2016 et 2018 sera le point de départ d’une diminution globale de la population coréenne. A cette date, la Corée du Sud devrait atteindre le pic de 49 340 000 millions de citoyens. Actuellement derrière les plus grandes nations de l’OCDE (France, Allemagne, Espagne, USA, Japon), la Corée du Sud passera devant en 2050 avec la plus importante proportion de séniors, soit pas moins de 38.2% de la population. Le gouvernement constate à quel point le problème est important et compte appliquer des mesures dès aujourd’hui.

Lire la suite…

La robotique de services

1 mars 2010

Dans les plus grandes économies mondiales, le rapport entre les séniors et les actifs tend à s’inverser. C’est le cas de la Corée du Sud qui, d’une part entre dans le « papy-boom », et d’autre part possède le taux de fécondité le plus bas de l’OCDE (1.15 enfant par femme en 2009). Le « vieillissement » de la population est aujourd’hui un fait. Les enjeux pour le marché de la robotique domestique et d’assistance aux personnes âgées sont d’une importance clairement comprise par le gouvernement coréen.
La société française Robopolis a décidé de créer sa première filiale en Corée du Sud en novembre 2009 afin de participer plus efficacement à l’émergence de ce marché.
Bosun Kim, qui a pris la tête en tant que directrice représentative de Robopolis Korea, revient pour Corée Affaires sur les défis à venir pour le pays dans ce domaine…

En avril 2009, le gouvernement annonçait un support de 750 millions de dollars à la filière R&D dans la robotique sur les cinq prochaines années dans l’objectif de monter sur le podium mondial dans ce secteur. De quelle manière la robotique peut-elle s’insérer dans une société qui connaît un véritable challenge démographique, à savoir le vieillissement rapide de sa population ?
En Corée du Sud, on parle d’un marché de la robotique « Silver Care » (soin des séniors). Avec des systèmes robotiques intelligents, il est possible de venir en aide aux personnes âgées : physiquement, émotionnellement, mentalement et socialement. Cela apparaitra progressivement… Lire la suite…

Le challenge démographique

1 mars 2010

Auteur du livre « 은퇴 후 30년을 준비하라 » (« Préparez vos 30 années à la retraite », en librairie depuis le 28 décembre 2009), Dr. Oh Jong-nam, professeur à la Seoul National University, Senior Consultant au cabinet d’avocats Kim & Chang, est l’un des spécialistes de la question démographique Sud-coréenne. Au regard du challenge démographique qui attend la Corée dans les prochaines décennies, il apporte des précisions sur les vraies problématiques à venir et sur les possibles solutions que la Corée peut envisager.

Une société vieillissante sans enfant
En février 2002, après plusieurs mois passé à la Maison Bleue (Palais Présidentiel) en tant que Secrétaire du Président pour les finances et l’économie, j’ai été nommé Commissionnaire du Bureau national coréen des statistiques. C’est à partir de cette époque que j’ai étudié en profondeur les tables d’espérance de vie et le taux de fécondité. Lire la suite…

Pourquoi il ne faut pas sous-estimer la Corée

1 mars 2010

L’annonce de la sélection du consortium sud-coréen pour la construction de quatre centrales nucléaires aux Émirats arabes unis a fait l’effet d’une bombe pour beaucoup. Comme c’est souvent le cas en matière sportive lorsqu’une équipe nationale subit un revers, on s’en prend aux joueurs de son équipe (en l’occurrence, le consortium formé par Areva, EDG et GDF Suez) avant de reconnaître les mérites de son adversaire. Alors que ses atouts sont souvent mésestimés, la Corée du Sud, treizième puissance économique mondiale, est emblématique de ces pays émergents qui rattrapent à pas de géant leur retard sur les grandes puissances. Lire la suite…

La Corée impose ses projets industriels

1 mars 2010

Que ce soit en local ou à l’international, la Corée du Sud gagne en reconnaissance dans le monde. La multiplication des projets tant dans l’énergie que la construction et les infrastructures le prouve. Le contrat sur le nucléaire remporté fin décembre a définitivement lancé la Corée sur ce secteur. « Le Pays du Matin Calme vit dans une excellence opérationnelle. Il n’y a qu’à voir l’extrême propreté et l’organisation des chantiers navals. Du jamais vu. L’efficacité est la priorité de la Corée pour s’imposer sur un marché » assure Nicolas Durand, directeur de la branche coréenne de Bureau Veritas Industry & Facilities. Spécialiste en QHSE (Quality, Health, Safety, Environment and Social responsibility), Bureau Veritas coopère avec les plus grands conglomérats coréens à travers le monde et dans la péninsule leur offrant une gamme complète de services, de l’inspection et de l’audit au support technique, à l’analyse et à la certification. Lire la suite…

La Corée prend de la hauteur

1 mars 2010

Séoul tient son Silicon Valley. Au cœur de la capitale Sud-coréenne, un espace dédié aux innovations, aux nouveaux médias et nouvelles technologies a pris forme depuis 2002. Baptisée « Digital Media City », cette ville dans la ville est l’un des projets dans le monde les plus tournés vers les technologies de la communication et de l’information. Et pour en faire le nouveau symbole de Séoul, le Landmark Building, une tour de 640 mètres de haut soit la deuxième plus haute du monde, verra le jour d’ici 2015. Kim Wu-seok, chairman du consortium dont Daewoo Kumho est leader a accepté de revenir sur ce projet extraordinaire.

Dans quel(s) objectif(s) la Digital Media City est-elle construite ?
Dans le contexte actuel de mondialisation, la Digital Media City offre à la Corée du Sud un point d’ancrage pour sa globalisation. La construction de cette ville a pour implication directe la création d’un cluster du média digital en Corée. Notre pays est reconnu comme l’un des plus forts d’Asie voire dans le monde dans le domaine des technologies de l’information. L’IT est sans aucun doute la base du développement culturel et économique des sociétés pour le 21e siècle. En mettant parallèlement l’accent sur les contenus, la Corée compte devenir leader mondial dans ce secteur. En fusionnant l’IT et le savoir faire de l’être humain, la technologie peut à mon sens contribuer au bienfait de l’humanité. Et la DMC s’élèvera dans cet objectif.

Lire la suite…